Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

28 novembre 2014 5 28 /11 /novembre /2014 01:53

Je suis trop grande, trop vieille,

On m’appelle la grand-mère,

Parfois même mamie blues...

 

Je suis une contrebasse,

J’voulais être clarinette.

Une chose est claire et nette,

Je n’suis pas à ma place.

 

J'passe pas inaperçue

Dans l’orchestre symphonique,

Et pourtant,

Les plus grands derrière !! Les plus grands derrière !!

Foutue photo de classe

D’instruments de musique...

 

Certains croient que j'suis snob,

Que je suis pour la haute, puisque j'suis contrebasse

Alors qu’il faut pas se fier à ma taille démesurée.

J’vous regarde pas de haut

Mais j’m’y prends comme un manche

Pour me faire des alliés.

 

J’ai voulu être amie

Avec quelques trompettes,

Je me suis pris des vents.

 

Dans les hauts bois je suis partie me consoler

En cor(ps) à cor(ps) avec la nature :

Ils n’ont pas voulu de moi

Flûte… mais basson…

 

J’y étais pourtant allée doucement doucement, piano piano...

J’ai la corde sensible moi, et j’en ai même quatre.

Qu’on me pizzicatote ou qu’on me passe l’archet,

Il faut qu’on le fasse avec délicatesse.

 

Je suis une contrebasse,

J’voulais être clarinette.

Une chose est claire et nette,

Je n’suis pas à ma place.

 

Je perds toujours les clés,

J’retrouve jamais ma caisse,

Je m’emmêle les chevilles,

Eternelle détresse...

 

J’ai le jazz qui me monte aux yeux,

Le tango qui me fait tanguer.

Oui je sais, mon ton est grave,

Mais bon, je donne le rythme.

 

Dans ma famille, je suis la grande sœur, l’aînée,

Toujours vigilante pour que mes cadets

Ne se retrouvent pas au violon

Car nous savons les tristes destins que le violon scelle.

 

Je suis une contrebasse,

J'voulais être clarinette.

Une chose est claire et nette

Je n’suis pas à ma place

 

J’veux pas m’faire entuber par un tuba,

Me faire tringler par un triangle,

Me faire happer par une harpe,

Me faire battre par une batterie...

 

Mais tu t’en bats les timbales et les cymbales avec !

Tu t’en balances du blues de la contrebasse

Hein ? 

Donne moi au moins ton numéro de xylophone !

 

Allez ! Me laisse pas dans l’impasse,

Moi j’voulais être clarinette.

Une chose est claire et nette,

Je n’suis pas à ma place.

 

Pour être au diapason,

Pour être en harmonie,

J’fais pas donner les grandes orgues,

J’la mets juste en sourdine.

Mais je persévère et insiste,

Car comme disait mon père

Il faut luthier, luthier, luthier toujours.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires