Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

21 août 2018 2 21 /08 /août /2018 09:03

Je l'ai constaté dernièrement : comme de plus en plus de monde, je deviens allergique au laid. On n'en parlait pas il y a encore quelques années. Comme si c'était un peu tabou. Le tabou "laid".

 

Je digérais très bien le laid avant. Tous les jours j'avais ma dose de laid, dès le matin. Quand on est habitué au laid, on ne pense même plus que c'est du laid. On ingère, on avale, et c'est ainsi que vont les choses.

Et puis un beau jour (c'était vraiment un beau jour), il n'y avait plus de laid au réveil. Tout me semblait beau, même les choses les plus insignifiantes : le bottin, le bovidé, le bocage, le bohème, même le bolet. Et la preuve que le beau change tout : il vaut mieux un bovidé qu'un vidé.

 

Tout se transforme quand on le fait beau. Alors maintenant en présence de laid, j'ose le dire : "Excusez-moi mais je suis allergique au laid.

- Ah pardon, et qu'y peut-on ?

- Pourriez-vous remplacer le laid par du beau si vous en avez ?

- Je vais voir ce qu'il est possible de faire."

 

Les gens sont compréhensifs, ils ont pour la plupart dans leur entourage quelqu'un qui est aussi allergique au laid. Par ailleurs certains me disent :"J'ai testé une semaine sans laid, je ne sais pas si c'est ça ou le beau temps qu'il y a eu ces derniers jours, mais en tout cas je me sentais mieux." Je leur réponds :" Ah ! si le temps était beau en plus !"

 

Comme le laid entre dans plein de choses, c'est difficile de renoncer à tout. Mais j'essaie de mettre du beau à la place. Et j'ai quand même beaucoup moins mal au vide depuis que je sais que je suis allergique au laid...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires