Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

13 juin 2020 6 13 /06 /juin /2020 18:18

C'est fou, tout ce qu'on espère.

 

Tout cet espoir qu'on lance à la volée,

dans nos voix,

dans nos vœux,

dans nos messages,

dans nos prières même peut-être.

 

"J'espère que tu vas bien" ;

"j'espère que nous nous reverrons" ;

"j'espère que ton nouveau travail te plaît" ;

"j'espère que vous irez bientôt mieux" ;

"nous espérons te voir à Noël" ;

"nous espérons qu'elle aimera son cadeau" ;

"j'espère que tu es heureux."

 

Bien sûr nous espérons

car le futur est incertain,

qu'il joue des tours à nos destins et nos désirs.

 

Évidemment, évidemment,

nous savons tout cela,

nous savons tous cela.

 

Mais n’espérons-nous pas aussi

car nous ne sommes pas là ?

car nous ne sommes plus là ?

plus assez près,

plus assez proches,

plus assez vivants de la même pulsation

de la même essence

de la même ardeur ?

 

Et plus nous nous éloignons, et plus nos mots espèrent,

plus notre langage se force à espérer,

plus notre plume ne peut qu’espérer.

 

Nous espérons car notre vie s'écarte des vies des autres.

 

Évidemment, évidemment,

mais combien d'entre nous savons cela ?

 

Il n'y a pas besoin d’espérer si je vois comment tu vas,

que ton travail ne te plaît pas,

qu'elle n'a pas aimé son cadeau,

que tu es heureux, au moins un peu.

 

Ce que nous espérons en paroles,

c’est tout ce que nous ne vivons pas avec l'autre.

 

Car nous ne savons plus être présents.

 

 

L'espoir est alors la seule chose qui nous reste

pour nous consoler

de cette distance entre les êtres

qui croît inexorablement

 

même quand ils s'aiment,

surtout quand ils s'aiment.

 

C'est fou, tout ce qu'on espère.

Partager cet article
Repost0

commentaires