Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 19:35

Je suis auteur de romans noirs

C'est moi "Le colt dans la baignoire"

Et "Pataquès chez les poulets"

Celui qui a fait mon succès

 

Je suis auteur de policiers 

Et dans le genre j'ai du métier
On dit dans les colonnes du Monde

Que ma plume est fine et féconde

 

Mais j'aurais préféré mille fois

Ecrire des poèmes à deux voix

Des bluettes et des romances

Des souvenirs d'amours d'enfance

 

J'ai essayé _ c'est difficile _

De changer de thème et de style

J'ai même tenté pour Harlequin

Des manuscrits un peu coquins

 

Mais à chaque fois qu'elle l'enlace

Ou qu'il devient un peu salace

Elle l'étrangle ou il la viole

Puis la maquille au vitriol

 

Il faut toujours que l'héroïne

Ait des manières d'assassine

Que les personnages secondaires

Soient inspecteurs ou commissaires

 

Il n'y a jamais dans mes histoires

De Polichinelle dans l'tiroir

Plutôt des cadavres sans trace

Des macchabées sous la terrasse

 

Partout des mobiles très obscurs

Du poison dans la confiture

Des revolvers, douilles cachées,

Faux témoignages, gorges tranchées

 

Suis-je perverse au plus haut stade ?

Ai-je le cerveau si malade

Qu'en aucun cas je n'imagine

Dix pages sans hémoglobine ?

 

J'aime les romans à l'eau de rose

J'en lis même jusqu'à l'overdose

Mais je ne sais pas en écrire

C'est un tourment qui me déchire

 

Mes héros terminent toujours

Avec la tête dans le four

Quand il y a de l'eau dans le gaz

Y en a toujours un qui s'embrase

 

Et aujourd'hui on me demande

C'est une prière, une commande

De créer un épithalame :

Ma petite soeur devient madame

 

"Toi qui manies si bien les mots

Qui as les formules qu'il faut

A notre mariage pourrais-tu

Nous faire un discours impromptu ?"

 

Je suis un peu désemparée

Je n'ai pas été préparée

La première image qui me vient

C'est mon beau-frère dans le bassin

 

Etouffé par sa cravalière

(Ou peut-être est-ce la jarretière ?)

Vraiment je ne peux décemment

Faire le discours que l'on attend

 

C'est dans deux mois l'heure du crime

Et déjà je sue et m'escrime

A trouver de belles tournures

Qui puissent masquer mon imposture

 

J'ai un début intéressant :

"Vous enterrez vos vies d'avant

En devenant femme et époux

Vous vous passez la corde au cou"

 

Ah c'est terrible, tout me rappelle

A ce penchant si naturel...

Alors ce soir j'ai le bourdon

Et je le noie dans un bourbon

 

Je suis auteur de romans noirs

Et je suis une fille sans histoire

En tout cas pas de romantique

(Peut-être un jour avec un flic ?)

 

Je suis auteur de policiers

Et même si j'ai du métier

Je ne saurai jamais _ c'est triste _

Inventer des fins optimistes

 

Jamais les lecteurs ne devinent

Les failles et les guerres intestines

Que doivent supporter souvent 

Les grands auteurs de notre temps

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
J'ai été suprise et très agréablement... Merci pour ce moment de lecture ou la prose devient vers ! Je découvre votre blog, et je le dévore déjà !
Répondre
C
<br /> <br /> merci :)<br /> <br /> <br /> <br />