Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 18:58

A vous qui n'avez pas inventé le fil à couper le beurre, tout simplement parce que finalement avec un couteau ça marche aussi. A vous qui avez installé un paratonnerre chez vous par crainte d'avoir un jour un éclair de génie. A vous pour qui innovation et créativité sonnent uniquement comme un slogan publicitaire pour une voiture de luxe.

 

A vous donc, je tiens à rappeler le 20e anniversaire de la disparition de Denis Laiguille. Celui qui a inventé plein de choses qui n'ont jamais marché : les chaussures à semelles décompensées, pour paraître plus petit que dans la réalité , les hauts-parleurs silencieux pour ne pas déranger les voisins, le four à macro ondes et le tissu indéfroissable.

 

Eh oui, vingt ans déjà que cet inventeur a disparu... Non qu'il soit décédé !! Oupala ! Non dame ! Mais il a bel et bien disparu après avoir inventé un rétrécisseur de particules organiques.

 

Denis Laiguille, et son inséparable comparse Jean-Pierre Scoubidou (inventeur des fils de couleur plastifiés du même nom) ont permis d'ouvrir le débat sur cette question fondamentale : une invention doit-elle être utile ?

 

Doit-on trouver une finalité à tout ? Vous pensez que oui ? Alors, que celui qui n'a jamais gardé un crayon qui n'écrit plus, un couteau qui ne coupe pas bien, un torchon de cuisine qui ne sèche rien me jette la première gomme bleue et rose qui n'efface rien et fait des trous dans le papier...

 

Laiguille et Scoubidou ont tenté toute leur vie de montrer qu'un objet peut simplement être là et faire partie du décor, pas seulement en tant que bibelot mais en tant que témoin d'un monde qui accepte les objets défaillants et inutilisables. Un objet comme un message d'espoir pour lutter contre l'hyper rentabilité et la productivité galopante qui laissent peu de chances à ceux qui vont plus lentement et moins sûrement que la moyenne. Un objet pour dire : "Tout est utile, même l'inutile ! Rien ni personne ne sera laissé de côté."

 

Si vous aussi avez une invention qui ne marche pas ou qui ne sert à rien, ne la présentez pas au concours Lépine mais au concours Laiguille. Elle sera très certainement récompensée. Les dates du concours seront choisies ultérieurement grâce à un calendrier sans date (qui permet de remettre au lendemain ce qui n'a pas été fait le jour-même, tout en respectant son planning).

 

Alors à vos méninges !

Partager cet article
Repost0

commentaires