Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 18:24

Tout être qui vieillit se change en animal.
Lorsque ces dames atteignent le bel âge de raison,
On leur voit apparaître une culotte de cheval,
Des pattes d'oie, parfois une humeur de cochon.

 

Le temps qui passe oriente chacun vers sa nature :
On verra celui-ci devenir bon pigeon,
Cet autre, ours mal léché, celui-là, à l'usure,
Muet comme une carpe qui aurait le bourdon.

 

Un appétit d'oiseau, la santé bat de l'aile,

On cherche à retrouver sa mémoire d'éléphant

Pour tromper la faucheuse, connue comme le loup blanc.

 

Voilà donc cet hiver qu'aura fui l'hirondelle...

C'est le lot de chacun, n'ayez pas le cafard :

Ce poème ne casse pas trois pattes à un canard.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires