Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 20:27

Pour créer un bel accord
Sans futile fioriture,
Sans tomber dans le folklore
Ni mettre d'appogiature,
Il suffit d'un quatuor
À bonne température
Et qui joue plus ou moins fort
Les notes de la mesure.


« Do » pour tuba, « mi » pour cor,
« Sol » pour la jolie courbure
Du saxo et « do » encore
Pour le hautbois... qui sature :
"Ça s'est fait sans mon accord !
Il faut prendre des mesures !
Pour moi qui suis grand ténor,
L’aigu manque d’envergure !!"


Ah... quand il n'est pas d'accord
(La pointilleuse pointure !)
Il joue les toréadors,
Ne fait pas dans la mesure,
Et comme il a du ressort,
Met des bémols à l'armure !
L'ambiance se détériore,
C'est une vraie dictature.


Si on veut faire un accord
Qui respecte l'écriture,
Il faut que ça collabore,
Sans tirer la couverture.
Ou prendre un piano alors
Qui d’une main, ça c’est sûr,
Permet de faire un accord
En solo et sans bavure.

 

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2020 6 11 /01 /janvier /2020 17:05

entre nos deux mondes
de flots et de mirages,
de faim et d'habitudes,
d'envies et de naufrages,
s'entrechoquent parfois nos satellites fous


des baisers mappemondes
s'enroulent dans nos mains
définissent la route
de nos lèvres
en quête de trésors enfouis


nos épidermes planétaires

se fondent
se confondent
se découvrent des vérités ancestrales,
explosent d'ocres rupestres
gravées profondément dans les cavernes océanes


viens,
et de tes mains
et de ton ombre
redessine nos frontières floues


ô tempêtes figées
ô soupirs d'alizés
l'incendie nous ravage sur les draps de poussière
dans le brasier des peaux frissonnent nos étés


et nous rions tous deux
à traverser nos équinoxes
à courir sur les latitudes bleues de ton sourire sur mes cheveux


regarde
regarde comme nos univers en cet instant dansent sur le ciel

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2020 4 09 /01 /janvier /2020 22:32

Consigne d'écriture ( thématique : la peau). Utiliser le maximum de mots commençant par le son "po". Temps imparti : 15 minutes.

 

Sois gentille, sois aimable, sois polie
Polyvalente et polyglotte
Ou sois potiche pas trop potache
Fais la popote, le pot-au-feu, le potage au potimarron
Et le porridge, et les paupiettes
Maquille tes pommettes
Et farde tes paupières
Glousse aux potins
Glousse en remuant ton popotin et tes pomelos polissons
Range bien les armoires, mets-y des pots-pourris pour parfumer la popeline,
Range bien les tiroirs, mets-y des polichinelles potelés à pommader


Mais toi tu aimes le poker, les polars et la politique, la populace, et même le pognon
Tu bois du polonais à 45° à postillonner dans les pogos
Tu veux potasser, postuler, posséder
Tu rêves de podiums
Tu te vois polygame, nageant entre les polochons et surfant sur les polémiques


Tu peaufines ton plan : un jour ça sera ça, être dans la peau d'une fille.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 12:26

Autrefois des marchands, sur de beaux dromadaires,
Traversaient les plateaux sous des cieux bleu émail...
De nos jours ils vont en autobus au travail
Mais négligent souvent le réseau ferroviaire.
Moralité :
Le pays fait passer le car avant ses rails.

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 12:24

Elle n'y voyait rien. Ni le contour des choses.
Ni la couleur des rues. Perdue dans son hypnose,
Elle ne percevait que l'aura de son homme.
Ah ! L'amour rend aveugle, et c'est ce que l'on nomme,
En termes médicaux, une femme amaurose.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 12:07

Trafic et manigance dans un bureau de poste.
Le crime était signé. Tenu en suspicion,
Le facteur avoua le recel sans riposte.

Moralité :
Sans un pli, il fut accusé de réception.

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2020 2 07 /01 /janvier /2020 09:45

De sa vache au taureau, du taureau à sa vache,
L'éleveur affairé galopait sans répit,
Et de jour, et de nuit, s'épuisait à la tâche.
Le voisinage inquiet commentait ses manies :
"Incontestablement, il va de mâle en pis."

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2020 1 06 /01 /janvier /2020 21:02

"Notre navire est grand, mais bien plus grande encore
Est la férocité du commandant de bord !"
"Face à notre despote, le vôtre est un nabot !"
Ainsi les matelots chicanaient-ils au port.
C'était à qui avait le plus grand tyran d'eau.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 16:27

Le talon d'Achille du beau pied de mouton !
La toison d'or des coucoumelles héroïques !
L'odyssée d'Amanite et son destin épique...
Trompettes de la mort ! Pleurotes et passions !
Ah ! Que j'aime tous ces contes mycologiques !

 

 

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2020 7 05 /01 /janvier /2020 16:05

"Prends une cacahuète et descends donc ce verre !"
"Allez, bois !" "Ressers-toi, c'est un moment festif !"
"Reprends du saucisson ! Déguste cette bière !"
Les voisins sont sympas mais souvent m'exaspèrent :
Je n'aime pas venir prendre l'impératif...

Partager cet article
Repost0