Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

24 avril 2022 7 24 /04 /avril /2022 21:04

"Mon panier si joli ratissé par tes griffes !"

Devant l'oiseau narquois se lamente le chien.

Le piaf : En aucun cas je ne serais fautif.

Le chien : Tu l'es ! Plus d'une fois tu y reviens !

Le piaf : Non, rien de rien, je ne regratte rien...

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2022 6 22 /01 /janvier /2022 09:24
Ce matin, 22 janvier, j'entends à la radio qu'un "simple spitz, pardon, ptitch, euh, shpitt dans le nez pourrait remplacer le vaccin injectable".
Un spitz dans le nez ? Je pense à Vicky, feu la femelle Spitz de ma belle-mère, et frissonne à l'idée d'un petit canidé gesticulant de 4 kg dans mon orifice nasal. Ou alors est-ce une nouvelle expression ? Après le chat dans la gorge, le spitz dans le nez ? Les expressions françaises deviennent plus précises ! Il faudrait alors indiquer, dans la première, la race du félin. "Ah ! J'ai un Persan dans la gorge !" quand le nez est aplati à force de se moucher, ou bien Un Maine Coon, quand il s'agit d'un très très très gros rhume.
Trêve de plaisanterie, il ne s'agit absolument pas d'un Spitz dans le nez. Il fallait évidemment comprendre "un pschitt". La situation est bien grave, et assez rare et singulière pour qu'il soit nécessaire d'en parler : la journaliste est dyslexique des onomatopées...
Quel handicap au quotidien !
"Psou, j'ai fait tomber ma tasse !" "Fou, je l'ai échappé belle."
"Vanl , voilà la porte qui claque !" "Tuch... tuch... pas si fort..."
Elle fait cot cot en tapant à la porte,
moutcha quand elle éternue,
boubadam quand elle tombe,
floup quand elle plonge,
troup quand elle...
Nifs c'est bien triste.
La bonne nouvelle du jour est que nous n'aurons pas à nous mettre de Spitz dans le nez.
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2021 1 29 /11 /novembre /2021 09:38

Chanter un petit air donne du baume au cœur

Quand le travail s'enchaîne à la monotonie.

Chez un gros fabricant de galettes au beurre

Rappent les ouvriers avant l'épiphanie.

Moralité :

C'est qu'ils y ont mis la fève pendant des heures.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2021 6 27 /11 /novembre /2021 14:26

Ce général français, sans peur et sans reproche,
Mourut, très jeune encor’, de la tuberculose.
N’écoutant rien de ceux qui en cherchaient la cause,
Il pressentait sa fin : « Mais qu’y a-t-il qui cloche ? »
Moralité :
Avant de trépasser, il languit, sourd, Hoche.

Partager cet article
Repost0
16 octobre 2021 6 16 /10 /octobre /2021 19:18

En vrac, je me sens

 

Éparpillée

Miettes et morceaux

Mots clairsemés

Sombres semés dans le grand champ des impossibles

 

 

À saisir avec des pincettes, je me sens

 

C'est pas le jour

On fait aller

Emballé c'est pesé

Mais pesé c'est pas grand-chose

 

 

Dans un bocal, je me sens

 

Ou comme une bouteille à la mer

À la goutte à la gorgée

Au litre ou à l'unité

 

Posée sur les plateaux de la balance

Qui pèse le pour et le contre-sens

Comme un tape-cul perpétuel

La houle dans le coeur

J'ai le mal de mer

Ça vertige et ça tourbillonne

 

Prise la main dans le sac de mon spleen

C'est tout comme

Un poisson nu dans un bocal

C'est pas le jour

On fait aller

On fait aller

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 08:07

je ne me mets plus sur la pointe des pieds pour paraître plus grande

en levant le menton pour gagner un ou deux centimètres et tricher avec la toise

en tendant le cou et poussant sur mes bras

et m'exclamant

"tu vois, tu vois comme je suis grande, plus grande de jour en jour"

toute remplie de cette fierté d'enfant de voir mes chevilles découvertes sous le bas de pantalon de la saison passée devenu trop court

 

 

je ne me mets plus sur la pointe des pieds pour regarder par-dessus les murs

et connaître des secrets

et découvrir des cachettes, saisir une confidence

ou savoir tout simplement ce qu'il y a derrière les choses et les barrières

l’œil gourmand et les joues toutes teintées rouge de mon indiscrétion

 

 

je ne me mets plus sur la pointe des pieds pour jouer les femmes talons aiguille et bouche cul-de-poule

épaules dégagées, hanches roulant des mécaniques

"regarde comme j'imite bien les grandes personnes"

 

 

je suis à l'heure où mon ombre déjà est plus longue que moi

et me dépasse de deux ou trois inquiétudes

et j'aurais beau tendre le cou et décoller les talons, cela n'y ferait rien

l'ombre gagnerait encore et grandirait d'autant

 

quant au bas de mes pantalons

il touche parfois le sol que je fixe pour ne pas trébucher

 

je suis à l'heure où ma tête lourde ne cherche plus à regarder en-dehors de moi

mais se perd dans son propre labyrinthe

 

je ne suis pas plus grande

je ne triche plus avec la toise

je ne suis pas une grande personne

je ne suis plus dupe

mes joues ne sont plus rouges

je ne me mets plus sur la pointe des pieds

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 07:00

Qu'il est doux le plaisir qu'apporte le métier !

Pour l'informaticien et le biologiste,

Identique émotion et joie de spécialiste

Quand ils regardent l'algue au rythme des marées.

(l'algorithme démarrer)

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 19:19

La tempête fait rage et le navire errant

Se soulève et retombe imitant l'alezan.

Les éclairs strient le ciel, tournoyants candélabres.

Les voiles mortifères gémissent dans le vent.

Moralité :

Les spis râlent sur le bateau que le mât cabre.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 18:50

Tout le gotha est là, la fine fleur, l'élite,

Le dessus du panier, le meilleur du bottin.

Parmi tous ces bourgeois, il se sent clandestin

Car à leur chapelure il préfère ses frites.

Moralité : il est persona non gratin.

Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 16:31

Dans la salle des ventes, Abba le perroquet

Était très écouté par tous les acheteurs.

Il savait reconnaître un tableau de valeur

Et souvent s'écriait : Monet Monet Monet !

Partager cet article
Repost0