Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 17:52

Ma voix et son écho s'amusent.

Muse,

Reviens et dicte moi des vers

Vers

Le poème que je veux créer

Et

Prends garde aux tentations d'Icare

Car

Les mots s'enflamment quand ils s'élèvent.

Lève

Tes yeux d'un temps passé aux cieux,

Cieux

Que j'ai inventés pour te plaire,

Air

Qui dans un souffle ou une trêve

Rêve.

 

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2013 6 09 /02 /février /2013 20:00

J'ai froid sous ton bonnet,

J'éternue des sonnets :
J'ai un rhume d'amour.

 

Ta main presse la mienne,

Mes mouchoirs se souviennent

De notre premier jour.

 

Et rouges sont mes yeux,

Il n'y a plus de lieu

Où tes pas n'ont valsé.

 

J'ai un rhume de toi

Et se brise ma voix

Au miel de tes baisers.

Partager cet article
Repost0
7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 19:07

 

EXTRAIT DU MONOLOGUE. Toute utilisation, reproduction ou diffusion des textes de ce blog doit faire l'objet d'une demande à l'auteur. Merci de respecter le droit d'auteur. 


Tout au long de la scène, la femme épluche des légumes et prépare le dîner. Il y aura tout un jeu avec les légumes qu'elle coupe.

 

 

(imitant son mari) "J'aurai du retard ma chérie, mais tu serais un ange de m'attendre pour dîner." (reprenant sa voix normale)  L'attendre ! Pour lui je ne suis bonne qu'à attendre. Faire la popote et attendre. Qu'est-ce qu'il peut bien faire ? C'est la deuxième fois de la semaine qu'il me fait le coup. Si ça se trouve il est en train de discuter avec sa collègue là, celle qui a fait un tour du monde (imitant son mari) "Christine est formidable ! Tu sais que lorsqu'elle était en Papouasie, et gnagnagnagna, gnagnagna..."  (reprenant sa voix normale) Pendant ce temps, bobonne se coltine la soupe à préparer. Rentrer plus tôt pour donner un coup de main ? Non, bien sûr, quelle idée ! (imitant son mari) Ma chérie, c'est vraiment super, depuis que tu es à mi-temps, tu es beaucoup plus sereine ! (grand coup de couteau sur une courgette,...)

 

Pour obtenir la suite de ce texte, merci de me contacter.

Partager cet article
Repost0
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 17:05

Un nuage un peu gris s'est installé

Au-dessus de la ville

Quelques rafales décoiffent les cheminées et les gens

 

J'ai une course à faire mais j'attends un peu que le temps passe

Et que passe avec lui

Le nuage gris

 

Mais il est resté le nuage

Il a mangé à grandes cuillérées de vent

Des morceaux gris presque noirs de la ville

Et il a grossi, grossi le nuage

 

Le vent ne l'a pas chassé

Il l'a nourri, choyé dans son berceau de souffle

 

Un nuage comme une chrysalide

Se métamorphose en arrosoir céleste

 

Maintenant

La pluie tapote en gouttes sur la pente du toit

Les arbres dégoulinent

Les gouttières débordent

 

Et dire que je devais sortir

Acheter un parapluie

 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 14:04

Afin de ne pas dénaturer la beauté complexe de la langue française, je vous prierais de ne pas confondre non plus d'autres expressions. Ainsi il faudra faire bien attention de ne pas utiliser à la place de l'autre les formules suivantes :

 

- dire merci et être à la merci 

mais à force de remercier et d'être redevable, on peut se retrouver assujetti à l'autre et donc à sa merci

 

- manger aux frais de la princesse et manger la princesse au frais

peu de gens confondent les deux, mais il y a bien quelques ogres et autres anthropophages parmi mes lecteurs

 

- ce n'est pas la mer à boire et ce n'est pas ma tasse de thé

 peut-être que les choses se passent mieux si on met la mer dans une jolie tasse de thé

 

 

- être dans le plus simple appareil ou dans l'appareil le plus simple

on a néanmoins vu des gens nus dans des voitures sans aucun équipement (quand je dis on, ce n'est pas moi, je n'ai pas des passe-temps aussi tordus qu'espionner les exhibitionnistes dans leur automobile)

 

- une personnalité bien trempée et une personnalité trempée

soyez prudent, si vous souhaitez lancer un seau d'eau sur un individu à la personnalité bien trempée, attendez-vous à des représailles

 

- faire d'une pierre deux coups et faire d'un coup deux pierres

dans un cas on est très malin, dans l'autre on est très musclé

 

- s'en moquer comme d'une guigne et avoir la guigne et s'en moquer

on peut aussi se moquer comme d'une guigne d'avoir la guigne

 

- celui qui porte la culotte et celui qui porte le chapeau

souvent ils vont de pair : celui qui porte la culotte, pour peu qu'il ait une personnalité bien trempée, fait relativement souvent porter le chapeau à l'autre...

 

- la cour des miracles et le miracle des cours

de nombreux enseigants aimeraient que l'ensemble de leurs élèves soient atteints par la seconde formule au lieu d'illustrer la première

 

- être habillé pour l'hiver et être habillé pour les sports d'hiver

dans les deux cas on peut avoir chaud aux oreilles

 

Voilà, on a fait un petit tour des expressions à ne pas confondre. J'ai en outre des doutes métaphysiques sur le bien-fondé de deux expressions. Tout d'abord, "avoir la main verte", car la main de celui qui l'a verte devient vite noire de terre. Et l'autre : "aller bon train". "La négociation va bon train...." mais... même à la SNCF ??

 

 

 

Allez, promis, un jour j'arrêterai de  tout prendre au pied de la lettre...

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 20:04

En ce début d'année, soyons précis, évitons les abus de langage, les inexactitudes, les approximations, les inversions. En un mot, ou plutôt en deux, parlons correctement. C'est une gageure sérieuse que je vous propose, et pour vous y aider, voici quelques éléments qu'il ne faut absolument pas confondre :

 

- se casser la pipe et casser sa pipe

bien qu'on puisse casser sa pipe après s'être violemment cassé la pipe

 

- un grand homme et un homme grand

on le sait, il y a des grands hommes petits et de ridicules hommes grands

 

- un monstre sacré et un sacré monstre

mais il paraît que les monstres sacrés ont tendance à être de sacrés monstres

 

- être un  bras cassé et avoir le bras cassé 

un bras cassé se retrouve rarement avec le bras cassé dans un accident de travail 

 

- avoir un beau pied et avoir un pied bot

tous les goûts étant dans la nature, certains bobos trouveraient un pied bot beau 

 

- être coiffé au poteau ou coiffé comme un poteau

cela n'a strictement rien à voir, mais les deux peuvent être vécus comme une humiliation

 

- être bavard comme une pie et bayer aux corneilles

on retrouve souvent ces deux comportements dans le même dialogue : l'un dégoise à qui mieux mieux, l'autre s'ennuie profondément

 

- être la coqueluche de quelqu'un et prendre quelqu'un en grippe

le capital sympathie de chaque maladie n'est décidément pas le même

 

- une mine radieuse et une mine radioactive

ne surtout pas dire à une jeune femme, même ukrainienne,  "tu as une mine radioactive aujourd'hui"

 

- faire le poireau, faire l'oeuf, faire un four...

autant préparer un flan aux légumes... pour peu que quelqu'un ramène sa fraise, ça fera le dessert

 

La suite au prochain épisode...

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2013 4 03 /01 /janvier /2013 13:52

Pour faire cette recette de blanquette de veau,

Il vous faut un kilo de blanquette de veau,

Prenez deux trois carottes et un très gros oignon,

Et pour gagner du temps une boîte de champignons.

 

Deux cubes de bouillon, un "légumes", un "poulet",

Un petit pot de crème, un jaune d'oeuf bien frais.

N'oubliez pas le jus d'un citron, la farine,

Et le quart de vin blanc qui sert à la cuisine.  

 

Vous avez maintenant ce qu'il faut devant vous.

Faire revenir la viande avant de faire le roux

(La farine et le beurre où vous rajouterez

Deux ou trois verres d'eau avant de remuer)

 

Ajoutez les deux cubes, le vin et couvrez d'eau,

Puis laissez mijoter deux heures grosso modo.
Rondelles de carottes, oignon et champignons 

Doivent agrémenter ce délicieux bouillon. 

 

Dans un bol mélangez la crème et le citron

Ainsi que le jaune d'oeuf (ceci est en option).

Ajoutez ce mélange au tout dernier moment.

Et accueillez à table gourmandes et gourmands.

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 18:52

Petit cadeau pour vous qui souhaitez chanter de beaux chants de Noël en anglais !

 

Gigue belle

 

Gigue belle, gigue belle,

Gigue aux oeufs ouais !

Oh ouate fun attise tout rail

Il a un morse aux peignes laids (avec une liaison entre peignes et laids)

 

 

Mai rit, crie, se masse

 

Oui oui, chou à mai rit, crie, se masse

Oui oui, chou à mai rit, crie, se masse,

Oui oui, chou à mai rit, crie, se masse,

Un deux à biniou hier

 

 

Sale hante n'aille au lit n'aille

 

Sale hante n'aille au lit n'aille

Au lit se calme, au lit braille

"Wouah, on veut Régine"

Maux se rangent, aïe

Au lit, il feinte, saute et dort en maille

Slip énervant, il pisse

Slip énervant il pisse

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 18:15

Et la nuit a rêvé devenir ange,

En pleine grâce se dissiper en lumière.

 

Le gel s'est emparé des jours,

Traçant des lignes fines dans les rues désertées.
Souvent la branche nue du rosier s'est penchée

A chaque secret du vent,

Complice silencieuse, mais qui tremble sous le souffle.

 

Ciel blanc d'hier, ciel noir de demain,

Le rêve a-t-il avalé les couleurs ?

Il ne reste plus rien au monde des vivants

Que cette large étendue d'air qui n'habille que les mots.

 

Le sol a froid.

La buée exhalée par les bouches entrouvertes

Dessine des nids d'hirondelles d'où ne sort aucun bruit.

Des gouttes tombent de la gouttière.
Elles ont glissé du toit pour finir sur le gris de l'asphalte.

 

Le grand sommeil est là, derrière la fenêtre.

L'hiver a pris ses quartiers d'hiver

Dans mon coeur fatigué.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 19:13

Givre du jardin

La nuit fond dans le soleil

Je suis en retard

 

Arbres nus des villes

Et arbres nus des campagnes

Egaux en hiver

 

Soir au goût de thé

Orteils glacés sous le drap

A quand le printemps ?

 

Partager cet article
Repost0