Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 17:30

Si vous êtes une rose, faites attention à vous : une épidémie de varicelIMG3041le sévit !IMG3044

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 16:59

Souvent à mes heures perdues, je navigue sur le web, surfant de site en site et m'attardant sur la vague du bon coin : leboncoin.fr. Vous connaissez sans doute ce site de petites annonces gratuites où on trouve de tout : du (vieux) radiateur (rouillé et cassé) bradé cause décès au jouet dernier cri état neuf vendu cause double emploi. On y trouve également des petites annonces professionnelles, immobilières, des gens qui proposent de faire le DJ à votre mariage ou qui cèdent leur planche de surf contre un cours de cuisine mexicaine...

 

Dans la rubrique "cours particuliers", je suis tombée dernièrement sur cette annonce qui m'a bien amusée :

 

"Bonjour, je recherche quelqu'un pour m'aider à comprendre et trouver le problème suivant:

2) Jean a vendu le quart de son domaine en 2001 et les quatre cinquièmes du reste en 2002
a) quelle fraction du domaine a été vendu en 2002?
b) quelle fraction du domaine reste invendue à l'issue des deux années?
c) quelle était la superficie du domaine sachant que la partie vendue au bout de deux années a une aire égale à 6 hectares?
en vous remerciant, je suis en troisième"

 

Je précise que cette annonce est véridique et a été postée mi-septembre. Quelle réponse donner à ce jeune pour l'aider un peu (réponse autre que 3/5, 3/20 et 7,06ha)?

 

Je ne vais pas lui dire bouh, nul ! t'es pas bon, tu ne feras rien de ta vie ! D'autant qu'il y a peut-être dans mes lecteurs des allergiques aux fractions, des malades de la géométrie, des paranos de l'arithmétique ou d'autres simplement nuls en maths.

Je ne vais pas non plus le féliciter et l'encourager en lui disant que poster ses problèmes de maths sur le boncoin, c'est bien, c'est l'avenir. Si à 15 ans tu ne sais pas déléguer, tu as raté ta scolarité !

 

Non, non, rien de tout ça, ni l'enfoncer, ni l'encenser. Mais plutôt l'aider !

 

Premièrement, cher collégien, fais un schéma. Prends ton crayon Hb, celui qui a une gomme au bout. Trace un domaine. Schématiquement. Ne perds pas de temps à dessiner la maison qu'il y a dessus. Un rectangle c'est bien. Essaie de faire abstraction du fait que le domaine de Jean contient une parcelle sur la commune voisine et regroupe tout sur le même rectangle. Hachure le quart du terrain. Pointille les 4/5 du reste. Colorie en vert ce qui n'a pas été vendu. Et maintenant, compte les carreaux sur ta feuille. Tu a pris une feuille blanche ? Recommence.

 

Si cela n'a pas suffi, reformulons ensemble le problème.

Leo a passé le quart de son heure de cours de maths à discuter avec son voisin et les quatre cinquièmes du reste à faire des boulettes en papier.

a) sur un cours d'une heure, combien de temps a-t-il fait de boulettes ?

b) quel temps de cerveau disponible lui restait-il pour écouter le cours sur les fractions?
c) quelle était la taille du poil dans sa main sachant que le temps qui restait a en fait été utilisé à poster ce problème sur le boncoin.fr à partir de son super nouvel i-phone ?

 question subsidiaire : combien de boulettes de papier Leo a-t-il préparé pour le cours d'anglais de l'heure suivante ?
 

Petit jeune, je ne vais pas te blâmer, car si tu n'es pas bon en maths, tu as au moins compris 2 principes importants. La politesse, par ta formule en fin message, et une notion de philosophie élémentaire essentielle : "ce que je ne sais pas, d'autres le savent peut-être". Tâche néanmoins de comprendre les choses par toi-même. Et n'oublie pas ceci : quand un aveugle tient le bras d'un aveugle pour traverser la rue, tous deux sont ravis d'aller droit dans le mur.

En te remerciant moi aussi pour m'avoir permis de faire ce billet d'humeur.

 

Partager cet article
Repost0
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:30
                 Vie d'un divan

le divan divin d'Ivan
où divaguaient des divas
et des vamps dévêtues
venait droit du Névada

 

                                           un vandale avide et vain
                                           évadé et en vadrouille
                                           vola le divan divin
                                           en dévidant vingt-deux douilles

 

vendetta ou voeux vaudous
le divan fut retrouvé
un vendredi évidé,
vieux mais doux mais délavé...

 

                                           une vive lavandière
                                           eut l'envie de le gaver
                                           en le voilant de lavande
                                           avant de le dévoiler

 

et devisaient de visu
voix diverses et variées
mais ce divan est divin !!!
dit-on une fois divulgué

 

                                           devinez ce qu'il advint
                                           après bien des va et viens
                                           le divan divin d'Ivan
                                           fut vendu évidemment

 

le divan d'avant d'Ivan
devint le divan d'Eva
la veuve du vieil Eddy
dévouée à l'eau de vie

 

                                            et vidant des verres divers
                                            Eva venait à rêver
                                            de Verdi et Vivaldi
                                            et de vedettes galvaudées.

 

ayant eu vent de la vente
Ivan se dut d'avaler
qu'aux lèvres de ses divas
suivait le duvet d'Eva

 

                                            Ivan, va donc de l'avant
                                            car ton divan vit sa vie
                                            va... va donc voir...
                                            un dvd de Davina

 

Partager cet article
Repost0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 19:26

IMG2449.JPG

                                                    Un petit bout d'USA au coeur de la Bretagne ! Etonnant non ?

 

A l'instar de Stéphane Hessel qui nous exhortait à nous indigner en fin d'année dernière, je vous suggère quant à moi de vous enthousiasmer ! Essayez de voir le monde avec des yeux neufs, avides de connaissance, prêts à d'incessants étonnements. Et faites-le avec humour, légèreté et fantaisie.

Ce ne sont que des suggestions, rien ne vous y oblige, surtout pas moi (devoir convaincre des gens dans l'heure suivant le repas me donne des aigreurs d'estomac ma foi fort désagréables).

Mais si vous avez souri en voyant la photo, c'est que vous êtes sur la bonne voie !

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 20:49
La vie en sous-bois, un autre univers... quoique...

P9154547

Fiston Gland : "Dis Maman, pourquoi Papa est tout pâle ?"

Papa Gland : "Ne t'inquiète pas fiston, je suis juste un peu barbouillé... "

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 08:19
La vie en sous-bois, un autre univers... quoique...

 

P9154537.JPG

"Vous avez vu le nouveau ? Soit il rentre de vacances,

soit il n'est pas du coin..."

(eh oui, la discrimination existe aussi chez les glands, et ça, personne n'en parle...)

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2011 1 26 /09 /septembre /2011 08:07
La vie en sous-bois, un autre univers... quoique ...

 

P9154544.JPG

         "Ben alors René, t'as perdu ton bonnet ?"

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 20:52

Si vous pensez qu'une oeuvre de "patate art" est inoffensive, détrompez-vous. Effectivement, au premier abord on ne se méfie pas : elle s'installe sur un coquetier en forme de poule à crête verte et vous sourit comme tout objet d'art doit sourire à son créateur :

IMG2986.JPG

 

Mais le lendemain, la surprise et l'effroi sont grands lorsqu'on voit la susdite patate en position offensive :

IMG2991.JPG

 

Pourtant j'aurais dû avoir des doutes en donnant vie à cette créature : j'ai lu Frankenstein... Bon, apparemment elle aussi...

IMG3038.JPG

Partager cet article
Repost0
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 10:38

Ce midi en ouvrant ma boîte aux lettres, je découvre un faire-part de naissance. Evidemment, je suis très heureuse pour les parents, qui étaient mes amis… Oui je dis « étaient » car certains nouveaux parents ne sont plus les amis de personne une fois qu’ils sont trois… Eventuellement ils entament une relation passionnelle avec le pédiatre de leur enfant ou leur nounou, ou alors se retrouvent dans une sorte de club, un groupe de parole où se reconnaissent tous les heureux esclaves … pardon, géniteurs.

 

Nonobstant la crainte de cette perte amicale, je rédige illico une petite carte de félicitations où je souhaite tout le bonheur du monde à la petite fille de 3.2 kg qui vient de naître. Ainsi commence ma prose :

« Tous mes vœux de bonheur à la petite famille et bienvenue à la petite Wezyanah. » Oui, beaucoup de nouveaux parents se sont lancé un défi de taille : mettre le maximum de lettres rares dans le prénom de leur progéniture. On ne sait jamais, pour réussir dans la vie il vaut peut-être mieux avoir un prénom qui dépasse les 30 points au Scrabble… Les pauvres enfants… Je rappelle que l’alphabet, sauf grande réforme de l’Education Nationale (et on n’est à l’abri de rien) commence encore par un A… Ces mômes ne seront jamais invités aux anniversaires des petits copains avant le CE2, quand tout le monde saura faire la différence entre un K et un W.

 

Bref… Je reprends la rédaction de ma carte et soudain, un doute, un questionnement, voire une angoisse existentielle m’assaillent… S’il est précisé que Wezyanah mesure 49cm pour 3.2kg, dois-je en faire mention dans mon courrier ? Dois-je dire que c’est un beau bébé, bien proportionné ? Quarante-neuf centimètres avec un père basketteur, c’est pas un peu petit ? Dans le doute, je m’abstiens.

 

Vous l’aurez compris, ce petit billet d’humeur tente de remettre en cause (ou du moins comprendre) cette habitude ancestrale qui consiste à préciser dans tout faire-part qui se respecte les mensurations du nouveau-né.

 

Il s’agit probablement d’une information codée pour les amis et la famille qui souhaiteraient lui offrir quelque chose. Un message subliminal signifiant « Oublie la layette un mois pour ton cadeau de naissance, ses 4.8kg je peux te dire que je les ai sentis passer. ». C’est une raison possible… Ou cela permet de refocaliser l’attention des visiteurs du poupon, qui se disent intérieurement « qu’est-ce qu’il a les oreilles décollées ! qu’est-ce qu’il a les oreilles décollées ! », et qui ne pouvant décemment pas dire cela à la jeune mère en extase devant Dumbo, préfèrent esquiver par un « et quelle taille il faisait déjà à la naissance ? ».

Ou alors il y a un concours, on prend des paris. Les parents se font bookmakers. Dans ce cas-là faut le dire ! Six contre 1 que le bébé de Sophie pèsera 500g de plus que celui de Bérénice.

 

Le prénom et la date de naissance, j’en vois tout à fait l’utilité. Cela évite d’appeler Machin tous les marmots de vos copines. La date de naissance également. Vous pardonnerez plus facilement à votre meilleure amie de ne pas être venue à votre spectacle de danse du 17 juin si sa fille est née le 16. Mais le poids et la taille… Mis à part complexer les gosses, ça sert à quoi de les diffuser à la planète entière ?? Surtout qu’il y a forcément une ancienne collègue qui a de la mémoire pour ces choses-là… « Oh ! Carine ! Depuis le temps ! Et là c’est ta fille ? Euh… Zoéxia si je ne me trompe pas… Attends, 52cm, 4.5kg à la naissance… Elle a grandi ! 8 ans déjà… Ben en tout cas elle est toujours au-dessus de la courbe de poids hein ! Bon, allez, ça m’a fait plaisir de te voir ! »

 

J’estime, mais ce n’est que mon avis, qu’on peut très bien remplacer l’information chiffrée du faire-part par quelque chose de plus vague, ou plus poétique. Un sobre « la maman et le bébé se portent bien » indiquera une taille et un poids dans les standards (je ne dis pas « dans les normes », ça m’horripile). Ou « Papa et maman ont hâte que leur petite crevette grandisse vite pour rejoindre la maison du bonheur », tout commentaire est inutile. Ou, criant d’honnêteté malgré les euphémismes : « Maman est un peu fatiguée et Papa commence à s’habituer au babillage de leur grand gaillard. » C’est absolument limpide, ils n’en peuvent plus, c’est un chiard doublé d’un goinfre de plus de 5kg qui braille tout le temps pour avoir le sein. Vous voyez, pas besoin de chiffres.

 

Pour convaincre les plus réticents d’entre vous, faites ce simple effort d’imagination. Transposez la fâcheuse habitude du faire-part de naissance dans un autre milieu : la sphère professionnelle.

Un matin à votre bureau le premier mail que vous ouvrez vous informe de l’arrivée d’un nouveau collaborateur.

« La direction est très heureuse de vous annoncer l’arrivée de son nouveau chef comptable, Patrice Mougeot. Il a pris ses fonctions le 15 septembre 2011. Il mesure 178cm et pèse 89kg. J’espère que vous lui accorderez le meilleur accueil. » Non, vraiment un peu de sérieux, c’est le coup à se faire appeler « gros bébé » par tous ses collègues…

 

Donc voilà, après ces réflexions et cet argumentaire imparable, je termine ma lettre de félicitations en les embrassant bien fort et en joignant un petit cadeau… Un Dumbo en peluche qui n’en a rien à faire que la petite Wezyanah soit plus grande que lui, bien que sur son étiquette de pachyderme, derrière l’indication de lavage à 30°C, il soit noté 29cm…

Partager cet article
Repost0
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 10:55

Oiseau fragile, tout abîmé,

Que j'ai recueilli dans mes mains,

L'aile déchirée, aile de papier,

Aile pensée par un humain...

 

C'est la pluie tiède, pourtant si douce,

Qui a transpercé de ses gouttes

Mon pauvre oiseau que le vent pousse

Et fait voler. C'est la pluie d'août.

 

Clo

Partager cet article
Repost0