Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Au tour de Clo
  • : Décryptage humoristique (ou non) des choses de la vie, délires poétiques, réflexion et bonne humeur.
  • Contact

Recherche

Liens

26 août 2020 3 26 /08 /août /2020 07:59

Cette note
au fond de ma gorge
au creux de ma langue
au bout de mes lèvres
éclot,
vivace et rose,
du souvenir d'un chant.
Le premier chant
du premier oiseau
survolant la première source à laquelle ont bu les yeux de ma mère.


Cette note est la terre où s'est ancrée la racine de ma première inquiétude
(Oh ! Ce qu'il a fallu d'eau, de larmes et d'amertume pour qu'elle devienne forêt !)


Cette note au fond de ma gorge
(et de la gorge des autres femmes dont je n'ai pas la mémoire)
est une déchirure et un baume apaisant.

Cette note, la première note,
née de la soie des pétales froissés des pavots agonisants :
ma voix.

Ma voix blessée
éraillée
toute en grains de sable charriés du désert,
ma voix aride
abreuvée du sirop doux des berceuses et du miel.
Ma voix,
celle qui vous parle,
celle qui vous dit que
jamais on ne doit
empêcher les notes
au sein des forges,
au goût de mangue,
au creux des rêves,
de devenir oiseaux.

Partager cet article
Repost0
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 16:22

Un mouvement infime et continu,

à peine perceptible

mais irréversible pourtant,

se devine dans l’air.

 

Tranquille, comme on déroulerait une bobine de soie,

peu à peu elle abandonne l'uniforme de l'habitude,

repassé de quotidien,

ceinturé de normes et de bonnes manières,

ajusté comme il faut,

corseté comme il faut,

et boutonné d'ennui.

Le costume sage des vies bien rangées

et ses souliers de peine et de recommencement.

 

Peu à peu elle laisse cette peau usée,

le masque fatigué des fausses joies figées,

le fard des convenances, des obligations, des artifices :

le rôti au four,

le linge qui sèche,

les orchidées immobiles sur la table en noyer,

le rouge à lèvres soigneusement posé sur la bouche comme une serrure sur un coffre.

 

Elle se défait de toutes ses parures,

de ses titres de gloire,

de ses médailles trop lourdes.

Elle se fait plus légère,

se libère des armures et des combats qu'elle ne veut plus mener.

Le ciel a tant d'éclat !

L'air est doux à nouveau.

Si l'envie lui prenait de chanter,

elle n'aurait plus peur d'étonner les oiseaux.

 

Elle ne sait plus vraiment rire

ou elle le sait encore.

Elle apprendra.

 

Elle choisira ses nouveaux habits,

ses colliers en bulles de savon,

ses couronnes de pétales parfumés,

babioles et falbalas,

ou rien de tout cela :

toutes les naissances commencent dénudées.

Partager cet article
Repost0
18 août 2020 2 18 /08 /août /2020 20:50

Plaines de Mongolie... Dans ce vaste décor,
Un homme et son baudet. L'animal est rétif.
Ses sabots frappent l'air et son maître craintif
Doit user du tord-nez pour poursuivre l'effort.


Moralité : C’est capital, où l’âne bat, tords !

Partager cet article
Repost0
15 août 2020 6 15 /08 /août /2020 20:04

Douze saules pleureurs déversent leur chagrin
Dans l’onde d’un ruisseau qui roule, consciencieux.
Toujours suivant son lit, le ru chante sans fin :
« Deux saules pour un if si tel est mon destin. »

Moralité :
Il sait qu’il faut imaginer six ifs heureux.

Partager cet article
Repost0
15 août 2020 6 15 /08 /août /2020 19:08

Lorsque l'âge est venu, que la carrière est faite,
Que le nombre d'années a atteint le quota,
L'agriculteur enfin quitte sa vie d'ascète
Et profite du temps, sirotant son muscat.
Ses vaches cependant partent à la re-traite.

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2020 1 10 /08 /août /2020 10:05

Facteur d’orgue et luthier, arrangeur de piano,
Il connaît les soufflets, coulisses et chevilles.
À côté l'héritière au lieu de son trousseau
Prépare les outils, mais rêve de famille.
Moralité :
Il sait tout accorder… sauf la main de sa fille.

Partager cet article
Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 09:16

Pour Noël, penser à inviter la famille :
La tata de Bordeaux, le cousin de Mâcon...
Au menu, des gambas, des bulots, des étrilles.
Et toujours de rigueur pour un bon réveillon,
Ne pas oublier la marraine d'Oléron.


 

Partager cet article
Repost0
9 août 2020 7 09 /08 /août /2020 06:58

L'enfant brun de Konya de danser a envie.
Une main vers le Ciel, une autre vers la Terre,
Il tourne, mais il choit : équilibre précaire...
Les pas du petit Turc le laissent abasourdi.
Moralité : Cinq ou six tours ça lui soufi !

Partager cet article
Repost0
8 août 2020 6 08 /08 /août /2020 07:04

Il est recommandé contre certains diptères
De placer sur les lits trois grands rideaux de tulle.
Mais à l'hôtel Dumas, séjour de millionnaires,
Le procédé déplaît : "C'est vain et ridicule !"

Moralité :
Riche lieu médit contre les trois moustiquaires.

Partager cet article
Repost0
7 août 2020 5 07 /08 /août /2020 17:28

Les (s')tarins dans l'café, les cerveaux (s')tarama,
On s'est couché trop (s')tard après l'concert de rock.
La têt' dans le coal(s')tar, la bil' dans l'cholédoque,
Je ne prends pas de pain sinon suis flagada :
Commencer la journée sur les (s')tartines bloque.

Partager cet article
Repost0